Offenbach - Orphée aux Enfers - 1997 - Marc Minkowski , Natalie Dessay - Full DVD 9 TrueFrench

Téléchargement & Détails

Télécharger Télécharger le torrent
Mots clés Français (VFF/Truefrench) DVD-R 9 [DVD > 4.37GB] PC/Platine/Lecteur Multimédia/etc 2D (Standard)
Seeders 2 Leechers 0 Complétés 47
Informations Voir les informations
Fichiers 20 - Voir les fichiers

Présentation

Ajouter à mes favoris Voir le NFO Signaler


Offenbach - Orphée aux Enfers - Marc Minkowski; Natalie Dessay - 1997


j5u05x7daWx4gbNHxA8dd4OU7iV.jpg

Le jour même de ses noces avec Orphée, la dryade Eurydice, fuyant Aristée qui l'importune,
est mordue par un serpent caché dans les hautes herbes. Elle en meurt et descend au royaume des Enfers.
Orphée, inconsolable, y descend à sa suite et après avoir endormi de sa musique enchanteresse Cerbère,
le monstrueux chien à trois têtes qui en garde l'entrée, il peut approcher le dieu Hadès, et son épouse Perséphone.
Il parvient, grâce à sa musique, à le faire fléchir, et celui-ci le laisse repartir avec sa bien-aimée
à la condition qu'elle le suive en silence et qu'il ne se retourne ni ne lui parle
tant qu'ils ne seraient pas revenus tous deux dans le monde des vivants.
Alors qu'Orphée s'apprête à sortir des Enfers, n'entendant plus les pas de sa bien aimée,
impatient de la voir et ayant peur que son amour lui échappe, il se retourne imprudemment, la perdant à jamais.

Ce mythe montre que l’amour permet (en principe ?) d’affronter tout, même la mort. Que pour l’être aimé, nous pouvons renverser les montagnes, décrocher la lune, traverser des océans. Cependant, l’Homme reste l’Homme… Il est mortel.
Il naît, il vit, il meurt, et rien ne peut aller à l’encontre de ce cycle naturel.
Même l’amour, s’il est capable de lutter contre la mort, devra s’avouer vaincu,
incapable de faire revivre physiquement l’être aimé.
Ce mythe parle avant tout d’acceptation. L’acceptation que l’amour et la mort font partie de notre nature humaine.
Orphée a perdu Eurydice à jamais car il a tenté de s’opposer, de dépasser sa condition de mortel.
La symbolique de la seconde perte de l’être-aimé est aussi intéressante. En nous racontant qu’Eurydice est perdue a tout jamais
car Orphée a regardé en arrière pour l’apercevoir, ce mythe montre qu‘il est mauvais de vivre dans le regret
causé par l’amour et la mort. Qu’il n’est pas bon de vivre sans arrêt dans le passé, et qu’il est important de continuer
à aller de l’avant, d’accepter les faits, et de tourner la page, si dur cela soit-il. (Eduthèque - le mythe d'Orphée)

..................................

Bon, tout cela est très sérieux ! Beaucoup trop sérieux! Alors, place à la fantaisie :  dans Orphée aux enfers (1874),  Offenbach modifie l’histoire : Orphée et Eurydice se détestent. Mais alors, comme il faut !
Les crises d'hystérie de Natalie Dessay, ça vaut vraiment la peine, quelle comédienne ! Quel abattage !

Et toute la distribution, la mise en scène , le plaisir si manifeste de tous les participants !
Et le public n'a vraiment pas l'air mécontent non plus. A regarder en boucle !

"Orphée est bien la chose la plus bouffonne que nous connaissions. Les principaux dieux de la mythologie,
Jupiter, Pluton, Bacchus et Mars, les déesses Junon, Minerve et Vénus, vivent en dépit du bon sens
et se disputent pour des questions de pot-au-feu. L'Olympe est en révolution ; l'enfer est en guerre.
C'est la faute à ce gringalet d'Orphée, qui a perdu son Eurydice. N'allez pas croire cependant qu'Orphée jouait de la lyre
et qu'il aimait bien fort son Eurydice. C'est une erreur de la fable.
Il jouait du violon et il détestait son épouse, qui le lui rendait bien. Demandez plutôt aux Bouffes-Parisiens !"
(critique parue en 1864, au lendemain de la Première.)

"Quelle merveilleuse surprise ! Les textes sont fins et drôles, la mise en scène loufoque. les chanteurs sont extraordinaires. les choeurs mis en valeur. L'histoire est détournée, mais tenue. Un pur moment de plaisir."




StreeTPreZ - Information film
Origine : France
 Orchestre et direction : Orchestre et Choeur de l'Orchestre National de Lyon - Marc Minkowski
Mise en scène : Laurent Pelly
Genre : opéra bouffe
Interprètes :
Natalie Dessay, Yann Beuron, Jean-Paul Fouchécourt,
Laurent Naouri, Martine Olméda, Steven Cole, Cassandre Berthon

Langue :
fr_CA.png Français
Sous-titres : fr_CA.png Français, en_US.png Anglais, es_ES.png Espagnol, de_DE.png Allemand, it_IT.png Italien
Durée ; 2h 02 05
Date de sortie : 01/01/1997
Label : ArtHaus Musik

Critiques Spectateurs : 00.png
Distinctions  : Diapason d'or - Choc de Classica - FFFF de Télérama

 
StreeTPreZ - Upload

Qualité  : Full DVD 
Format : Mpeg-2 - 720 x 480 - Débit moyen : 6500 kb/s
Codec audio  : PCM   1436 kb/s  -  DTS 5 canaux  755 kb/s  - Dolby AC-3  244 kb/s


StreeTPreZ - Download

 
Poids : 7.05Go / 20 fichiers

Nom de la release : 


Offenbach - Orphée aux Enfers  - 1997 - Marc Minkowski , Natalie Dessay - Full DVD 9 TrueFrench 1536 kb/s

Commentaires

Derniers commentaires