Paul Orcher - 2 albums 2010 & 2018 (flac 16b 44k) Blues Rock

Téléchargement & Détails

Télécharger Télécharger le torrent
Mots clés Flac (16 bit) Cd Album Blues
Seeders 2 Leechers 0 Complétés 14
Informations Voir les informations
Fichiers 35 - Voir les fichiers

Présentation

Ajouter à mes favoris Voir le NFO Signaler

Paul Orcher - 2 albums 2010 & 2018 (flac 16b 44k)?

MI0003113546.jpg?

61PLreivYgL._SS500_.jpg?
Plutôt négligé des amateurs malgré ses crédits impeccables – il a quand même été l’harmoniste de Muddy Waters pendant cinq ans, au tournant entre les années 1960 et 1970, et figure sur plusieurs de ses albums –, Paul Oscher publie en toute discrétion un nouvel album au répertoire quasiment exclusivement original, “Cool Cat”, enregistré au Texas avec des musiciens locaux parmi lesquels la bassiste Sarah Brown et le guitariste Mike Schermer – et la visite de la légende locale LaVelle White sur un titre ! 

Natif de Brooklyn, Paul Oscher est un multi-instrumentiste réputé qui a fait ses premières armes en accompagnant Muddy Waters à l’harmonica dans les années 60 et qui a vécu dans le sous-sol de ce dernier en compagnie d’un autre musicien renommé, le pianiste Otis Spann. Nominé à neuf reprises aux Blues Music Awards, Paul Oscher en recevra deux en 2006, récompensant l’artiste acoustique mais aussi l’album acoustique de l’année. « Cool Cat », son nouvel album sorti en octobre dernier, nous présente un artiste installé au plus juste dans son domaine de prédilection, le blues séculaire, et qui se produit en compagnie de divers musiciens qui viennent accoler leurs basses, batteries, guitares, voix et autres saxophones à une palette déjà bien chargés dans laquelle le bluesman manie la guitare, l’harmonica, le piano, la voix et le tambourin. En douze pièces originales plus une relecture du « Rollin’ And Tumblin’ » de Muddy Waters, Paul Oscher va nous entrainer dans une découverte du blues dans les grandes largeurs, avec des incursions vers le rhythm’n’blues et le jazz mais aussi et surtout avec de belles tranches de delta blues comme on l’aime. Un hommage à James Cotton avec « Ain’t That A Man », des blues pleins de sensibilité qui nous promènent entre Chicago et New Orleans et des apparitions improbables comme celle de Miss Lavelle White au chant sur « Dirty Dealin Mama », il n’en faut pas beaucoup plus pour que l’on se damne pour des morceaux gorgés de bonnes vibrations comme « Money Makin’ Woman », « Work That Stuff » ou encore « Poor Man Blues » mais aussi pour « Cool Cat », un tittle track décliné en version normale et en version longue de près de dix minutes. Les amateurs de blues traditionnel vont se régaler, c’est certain, et pourtant ce n’est pas sans avoir osé quelques effets de style que Paul Oscher nous délivre un ouvrage à mettre absolument entre toutes les oreilles. Indispensable ! ...par FredDelforge

INFOS sur L’ALBUM et DETAILS SUR L’UPLOAD

Nombre de disque : 2

Format : FLAC 16 bit/44kHz, Lossless, stéréo

Présence des Covers : oui

Genre : Blues Rock

Découpé avec : Nero à partir du CD d’origine

Taille :  481 Mo

Up réalisé par : duckjibe

 

Bonne écoute à tous et n’oubliez pas d’acheter aussi de la Musique.

Un commentaire fait toujours plaisir.

Commentaires

Derniers commentaires

  • utilisateur

     Lolodesiles

    83.63To - 4.65To

    Ajouté par Lolodesiles il y a 3 mois

    Merci Duck ^^